FAQ


Questions souvent posées


Questions d'ordre général
A propos du Millepertuis
A propos du Sulfate de Glucosamine

Questions


Questions d'ordre général

Q. Combien de temps peut-on garder un supplément quelconque, si on n’a pas encore ouvert le flacon, avant qu’il ne perde ses propriétés?

R. Il est évident que les plantes vont perdre de leurs propriétés si elles sont gardées trop longtemps. En général, les ampoules peuvent être gardées cinq ans, les comprimés et les capsules trois ans, à condition que les ampoules ne soient pas brisées ni les flacons ouverts. Il est préférable également de garder ses suppléments à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Q. Combien de temps faut-il attendre avant que le produit ne fasse effet?

R. Cela dépend du produit, de la régularité avec laquelle on le prend, de notre capacité d’absorption, de la sensibilité individuelle, de l’interaction médicamenteuse… Prenons le cas d’une personne qui a des douleurs musculaires, et qui utilise une plante comme la griffe du diable. Au bout de quelque temps, elle constate que ses douleurs persistent. Et c’est là que, se renseignant sur les effets secondaires d’une médication qui lui avait été prescrite, elle constate que l’un de ces effets est précisément les douleurs musculaires. Un autre exemple est celui du millepertuis, qui peut agir très rapidement chez certains sujets, alors qu’en général, selon les études effectuées, son effet se fait sentir au bout de deux mois d’utilisation.

Q. Y a-t-il une différence entre ampoules et comprimés ou capsules, quant aux effets escomptés?

R. Si les deux produits contiennent exactement les mêmes plantes, on est supposé obtenir le même effet, sauf que sous forme liquide le produit est absorbé plus rapidement, et donc peut avoir un effet plus immédiat.

Q. Je suis tout le temps fatigué(e), je manque d’énergie… Y aurait-il, dans La Racine de Vie, un produit qui pourrait m’aider?

R. Il y en a même plusieurs, et c’est ce qui fait l’intérêt de cette gamme de produits. Ainsi, on peut en essayer plusieurs en alternance, et en comparer les effets sur soi-même, pour enfin choisir celui qui nous convient le mieux personnellement. Dans ce sens, il y aurait les produits désormais très populaires ÉnerForce,  Gelée royale, Gelée royale et Ginseng, Spiruline, Spiruline et Ginseng…

Q. Je n’ai plus de vésicule biliaire. Est-ce que je peux quand même entreprendre la cure Radis noir Plus et Radis noir artichaut?

R. En principe, le radis noir n’est pas recommandé en cas d’absence de vésicule biliaire, sauf que nous avons reçu plusieurs témoignages de personnes opérées de la vésicule qui ont quand même fait la cure sans éprouver de problèmes, probablement à cause de la présence, dans ces produits, d’autres plantes qui viennent adoucir l’effet du radis noir. D’autre part, on peut toujours essayer le produit le plus léger des trois à base de radis noir dans la gamme La Racine de Vie, les capsules Radis noir avec Pissenlit et Noyer cendré.


A propos du Millepertuis

Q. Je prends en ce moment des antidépresseurs de prescription. Est-ce que je peux quand même prendre du millepertuis en même temps?

R. Il n’est pas recommandé de le faire sans surveillance médicale. Les psychiatres en Allemagne et certains psychiatres aux États-Unis connaissent bien le millepertuis et peuvent travailler avec les deux pour un certain temps s’il le faut, en attendant de sevrer le patient graduellement.

Q. Est-ce que le millepertuis crée une accoutumance?

R. Un des nombreux avantages du millepertuis en comparaison avec les antidépresseurs ou somnifères chimiques est qu’il ne crée pas d’accoutumance, et qu’on peut donc soit diminuer la dose soit cesser complètement d’en consommer une fois obtenu l’effet recherché (en général aux environs de huit semaines).

N.B. Consulter son médecin avant de jumeler le millepertuis et un médicament quelconque.

A propos du Sulfate de Glucosamine

Q. Je suis allergique aux fruits de mer. Or le sulfate de glucosamine provient généralement de crevettes…

R. Oui, mais de la carapace chitineuse des crevettes, et non de la chair, ce qui pourrait faire une différence. Dans le doute, on recommande aux personnes allergiques aux fruits de mer de s’abstenir.

Q. Je suis allergique aux sulfates. Puis-je quand même consommer du sulfate de glucosamine?

R. Aucune réaction allergique au sulfate de glucosamine n’a été relevée dans les nombreuses études effectuées avec ce produit. Toutefois, par mesure de précaution, les personnes allergiques aux sulfates devraient préférer le chlorhydrate de glucosamine.

Q. Je souffre de diabète. Est-ce que le glucosamine peut élever mon taux de sucre?

R. Le glucosamine étant composé d’un sucre (glucose) et d’un acide aminé, il est conseillé en cas de diabète de surveiller étroitement le taux de sucre sanguin lors de l’utilisation de cette substance, en prenant la dose minimale. Selon le Dr. Jason Theodosakis (Maximizing the Arthritis Cure), le glucosamine et le glucose ne sont pas métabolisés de la même façon dans l’organisme, ce qui ne devrait donc pas, en principe, causer de problème.

Q. Je fais de l’hypertension. Le glucosamine ne risquerait-il pas de faire monter ma pression?

R. Oui, si du sodium a été ajouté au produit, comme c’est le cas dans certaines marques de glucosamine sur le marché. Aucun sodium n’a été ajouté dans le glucosamine de marque La Racine de Vie.

Q. Est-ce que je peux prendre du glucosamine en même temps que des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) ou de l’acétaminophène (ex. Tylenol)?

R. Non seulement on le peut, nous dit le Dr Theodosakis, mais y ajouter le glucosamine ne peut qu’aider à freiner la destruction du cartilage, un des effets secondaires de ce genre de médicament. Selon son expérience, la plupart des patients sont capables d’abandonner leurs AINS ou autres au bout de 2 à 8 semaines de prise de glucosamine et de chondroïtine.